exemple de chiralité dans l`architecture

Dans les deux sous-variantes, la composition jumelle est achiral, puisqu`il y a au moins un plan de symétrie de la composition jumelle. Le plan de symétrie horizontale peut être mutuel pour tous les éléments d`une composition architecturale. L`étude des symétries, des patrons et des répétitions est le sujet central du livre sur la croissance et la forme [8]. Les opérateurs peuvent contrôler le sens de rotation; la majorité a choisi la rotation CW! L`idée de construction de bâtiments jumeaux est aussi vieille que l`architecture elle-même. En ce qui concerne la précédente et considérant l`existence d`une symétrie bilatérale (comme le type le plus fréquent de symétrie dans l`architecture) et la chiralité, les auteurs ont suggéré une classification de la symétrie “jumeaux”. Ces exemples peuvent être vus dans toutes les civilisations et à travers tous les styles d`architecture. La figure 19 présente des exemples de projets en cours de construction et en cours, classés dans les quatre cas. Parfois, cette approche se traduit par une fausse perception. Dans la figure 7, les quatre cas 2D précédents sont affichés en vue isométrique, ainsi que les sous-variantes correspondantes. Grant No. Les tétraèdres étendus (voir le bas de la figure 3) sont représentatifs des molécules avec un axe de chiralité plutôt qu`un centre de chiralité.

Le cas C en géométrie des bâtiments jumelés de l`aspect de la symétrie dominante peut être décrit comme une symétrie bilatérale – non bilatérale. Les représentations de la figure 2 représentent toutes le même sens de la chiralité pour l`un des deux arrangements d`image-miroir (énantiomères) du 2-bromobutane. Les concepts d`isomérie tridimensionnelle, ou stéréochimie, résultent de la proposition de chiralité moléculaire. En 1815, Biot a également observé une activité optique dans des échantillons de certains liquides, tels que la térébenthine, diverses huiles essentielles, et des solutions de substances telles que le sucre et le camphre. La symétrie de leur composition architecturale n`est pas bilatérale, mais en raison de sa structure, la fonction et le contexte peuvent être considérés comme des «jumeaux». La cathédrale de Chartres en France a deux tours autosymétriques bilatéralement, qui ne sont pas mutuellement symétriques bilatéralement. Dans ce cas, les objets n`ont qu`une symétrie de similitude, sans aucune forme de symétrie bilatérale de la composition architecturale ou de l`auto-symétrie bilatérale. A partir de l`aspect de la symétrie dominante, le cas A en géométrie des parties de la composition-construction peut être décrit comme une symétrie bilatéralement – bilatérale dans les deux sous-variantes (et aussi comme achiral-achiral).

Lorsqu`on parle de symétrie dans l`architecture, elle se réfère principalement à la symétrie géométrique. Bonner, William A. Dans ce cas, il y a une composition Twin architecturale qui est bilatéralement symétrique et chacun des objets de construction est bilatéralement symétrique aussi. Plus d`informations sur les symétries de formes non rigides (comme les corps humains) peuvent être trouvées dans le travail de Raviv dans ce domaine [27, 28]. L`un des exemples les plus courants est une double liaison qui est substituée de telle sorte que les diastéreomères existent. La rotation restreinte des biphényles (voir la figure 4) crée un autre exemple de chiralité moléculaire, appelé atropisomérie (littéralement «ne tournant pas», référence à la rotation restreinte). Du point de vue strictement géométrique, B1 est bilatéralement – symétrie bilatérale, et B2 est non bilatéralement – symétrie bilatérale. Tous les objets qui sont symétriques bilatéralement sont achiraux, mais il y a des objets achiraux avec d`autres symétries qui rendent un objet achiraux (comme une symétrie d`inversion), bien que ceux-ci soient moins pertinents pour l`architecture [16].

Dans ce cas, nous reconnaissons également des objets qui sont similaires ou simplement mis à l`échelle afin de produire des structures plus dynamiques. Les architectes modernes ont essayé de créer la distance de tous les styles historiques antérieurs et l`asymétrie est devenue acceptable comme un nouveau et inexploré domaine de la conception. Le cas B en géométrie des bâtiments jumelés peut être décrit, à partir de l`aspect de la symétrie dominante comme une symétrie bilatérale non-bilatéralement. Lord Kelvin a inventé le terme «chiralité» dans 1884, (Eliel, p. Il y a un troisième élément de cette structure, beaucoup plus petit et en arrière-plan. Les sous-variantes du numéro 2 de la rangée ne possèdent pas ce plan de symétrie (frontal).